Histoire d'Epinac

Les premières traces connues...
L'histoire d'Epinac commence en l'an 21 de notre ère.
A 17,7 km d'Autun, anciennement "Augustodunum", sur la voie du sel BIBRACTE-SALINS (route de Besançon), eut lieu l'affrontement entre le général romain Silius et l'éduen Sacrovir. « Augustodunum », fidèle réplique de Rome, attirant dans ses enceintes de nombreux étudiants, Julius Sacrovir n'eut aucune peine à rassembler 40 000 jeunes hommes dans le but de libérer la Gaule de l'emprise de Rome. La forte troupe constituée s'embusqua dans le bassin d'Epinac pour attendre les légions romaines qui redescendaient de Germanie. Malheureusement, la tactique romaine hautement stratégique dérouta les hommes de Sacrovir et malgré les crupellaires autunois (spécialistes des jeux de l'arène), l'armée de Julius Sacrovir est facilement écrasée. Sacrovir, pour ne pas rester aux mains des romains, s'enfuit dans la campagne où il mit fin à ses jours pour laver l'affront subi.


Le Moyen âge vit naître le chateau...

histoire1Le site répond aux deux grandes inquiétudes du moyen âge : se défendre et se nourrir, c'est pourquoi des hommes décident de s'y installer. La colline est le lieu idéal pour édifier un château, elle offre une vue imprenable sur la vallée tandis que les rivières alimentent récoltes et animaux. Le premier seigneur connu, apparaît en 1226 et se nomme Arnuphle de Monestoy. Epinac porte d'ailleurs le nom de Monestoy jusqu'au XVII° siècle. Le dernier des Monestoy, Hugues, part en 1395 avec le Duc de Nevers (futur Jean sans Peur, Duc de Bourgogne) dans son expédition contre les Turcs, mais il meurt à Nicopolis (en Bulgarie actuelle). Le château est alors acquis par Nicolas Rolin, Chancelier de Bourgogne, le 27 février 1429.
Il affectionne singulièrement les lieux, et fait exécuter de nombreux travaux. Le tour de la porte est rehaussé, un escalier en pierre est posé dans la Tour des Chevaliers, et la Tour de Notre-Dame est reconstruite à neuf.


Quand Monestoy devint Epinac....

histoire2Le nom d'Epinac apparaît quand le château revient à Madeleine Chambellan (héritière des Monestoy), femme de Jean Marechal, Seigneur d'Epinac (famille originaire de la paroisse d'Epinac dans la Loire).
En 1583, le fief passe aux mains de Gaspard d'Epinac.

L'antique château, sur sa robuste base, est resté debout comme un roc du Caucase Et par-dessus les rails de la route du fer, ses imposantes tours ont encore grand air, En regardant passer du haut de leur montagne, les files de wagons qu'un nuage accompagne...
En 1650, le château est donné à Louis de Pernes, avec la condition d'adopter le nom et les armes de la maison d'Epinac. En 1656, une lettre patente du roi Louis XIV crée le « comté d'Epinac ». Les de Pernes étant mort sans descendance, c'est Gabrielle de Pernes qui apporte le comté d'Epinac à la famille de Clermont-Tonnerre. En 1735, le château revient à Gaspard de Clermont-Tonnerre qui entreprend les premières recherches fructueuses de houille...

S'informer

MARCHÉS DE PRODUCTEURS

illustration-marches-de-producteurs-de-l-autunois-morvan_1-1592213844

Samedi 29 août de 09:00 à 13:00

En savoir plus...

RECENSEMENT service national

recensement

TOUT JEUNE Français né en juillet-août-septembre 2004 doit se faire RECENSER AVANT...

En savoir plus...

Modification du cadre réglementaire...

prefet

Les RASSEMBLEMENTS de plus de dix personnes, restent INTERDITS.

En savoir plus...

test

.
.

liens pratiques

Liens pratiques

.
.

propulsé par Izi-media