La Résistance s'organise à Epinac


Une histoire vraie, bouleversante, un Epinacois raconte ...
C'est gravé dans ma mémoire J'étais dans ma 7ème année. A cet âge, l'esprit est encore tout neuf et le souvenir des événements vécus est parfaitement enregistré et demeure pour toujours gravé dans la mémoire.
Un sabotage près de la gare fait par la Résistance française Je me souviens très bien que ce matin là, nous eûmes connaissance d'un sabotage effectué par la Résistance. Il avait eu lieu sur la ligne de chemin de fer Epinac-Nolay, immédiatement à la sortie de la gare, à la hauteur du bâtiment encore existant, qui, à cette époque servait de dépôts pour les locomotives à vapeur.


Une messe en plein air interrompue par des coups de feu En ce 10 juillet 1944, le père Chauvigny, chapelain de la Garenne, avait organisé une messe en plein air en haut de la rue de la Sainte - aujourd'hui rue de l'Ile de France - pour célébrer le 70ème anniversaire de son sacerdoce en tant que chapelain des Houillères d'Epinac. Pour cela, il avait demandé aux fidèles de venir assister à l'office avec leurs chaises. C'est ainsi qu'avec ma mère, ma tante Germaine, nous nous rendîmes à la messe. Une table avait été installée en guise d'autel aux pieds de la Sainte, face à une foule importante venue assister à ce curieux office. Alors que le père Chauvigny en arrivait au sermon et qu'il prononçait les paroles : Dieu a dit "aimez-vous les uns les autres..." le recueillement général fut interrompu par les détonations d'une arme à répétition. Il faut dire qu'à cette époque la chose était courante. Mais cette fois la rafale paraissait très proche... L'instant de surprise passé, la messe repris son cours comme si de rien n'était, imperturbablement comme celles célébrées à l'intérieur de la chapelle. Après la bénédiction "l'Ite missa este" mit un point final à l'office et libéra l'assistance.


Un Résistant tué par des Allemands Nous voilà donc repartis, ma mère, ma tante et moi avec nos chaises vers le bas de la rue de la Sainte où, en arrivant près de la chapelle, nous vîmes un petit groupe qui s'était formé. Ce fut ainsi que nous apprîmes l'origine des coups de feu : les Allemands venaient de tuer un Résistant près de la gare !
La Résistance entra dans une phase plus active Ce fut à partir du débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, que la Résistance entra dans sa phase la plus active. Par les messages personnels de la BBC, la radio de Londres, chaque groupe de Résistants recevait son ordre de mission à accomplir. La plupart du temps il s'agissait d'exécuter des opérations de sabotage afin de retarder au maximum la montée des divisions allemandes en renfort sur le front de Normandie.


L'Angleterre, dernier bastion libre de l'Europe de l'ouest Sur la vieille TSF de mon grand père, nous écoutions chaque jour ces messages incompréhensibles pour nous comme pour l'ennemi, qu'égrenait une voix en provenance de la vieille Angleterre. Dernier bastion de l'Europe de l'ouest qui, en dépit des souffrances, malgré la sueur et les larmes, grâce à la volonté farouche de son premier ministre Winston Churchill et le courage de son peuple, avait su résister à l'invasion allemande.


A Epinac, un groupe de patriotes souhaitait entrer dans la lutte clandestine En ces temps là, Jean Roche, nom de guerre de Monsieur Barault habitant à Matour, responsable pour la région nord de la Saône & Loire des Mouvements Unis de Résistance, les MUR, avait appris qu'à Epinac un groupe de patriotes souhaitait entrer dans l'action clandestine. C'est ainsi qu'en octobre 1943, Jean Roche rencontra pour la 1ère fois celui qui allait devenir "le lieutenant Martial" Georges Branchey, marbrier, ainsi qu'Antonin Chatillon, horloger-bijoutier, au domicile de ce dernier. Après explication des principes de la lutte clandestine et de l'organisation des mouvements de résistance, Georges Branchey se vit chargé de l'armée secrète et Antonin Chatillon nommé à la tête des MUR. Lui, Jean Roche assurant la liaison avec ce secteur.

 

S'informer

MESALERTES.FR

logo-mesalertes

LA VILLE D'ÉPINAC VOUS INFORME EN DIRECT SUR VOTRE SMARTPHONE

En savoir plus...

STOP COVID

stopcovid

StopCovid : une application pour stopper ensemble l’épidémie

En savoir plus...

SACS JAUNES

sac jaune plein

Le Sirtom a mis en place une benne sur le site d'Épinac pour que les usagers puissent...

En savoir plus...

test

.
.

liens pratiques

Liens pratiques

.
.

propulsé par Izi-media