Que cherchez-vous ?

PUITS HOTTINGUER, une cathédrale industrielle unique.

Le puits Hottinguer et sa tour “Malakoff”.

03-Malakoff K (1)

 

Commencé le 26 mai 1863, le puits Hottinguer atteint 618 mètres de profondeur et était le puits le plus profond de France, à son époque.


Pour descendre aussi bas, il possède un système d'extraction novateur pour l'époque imaginé par le directeur, Zulma Blanchet. Il invente un système d'extraction atmosphérique révolutionnaire abrité dans un bâtiment à l'architecture de "Tour Malakoff".

 

Un système d'extraction révolutionnaire


Ce système de tube atmosphérique reste unique au monde : dans un tube de 1,60 mètres de diamètre et 550 m de long (usiné au Creusot), le piston cage, par aspiration créé par le vide, peut à chaque fois permettre l'ascension de 4,5 tonnes de charbon en 7 minutes, tandis qu'il aère les galeries.

 

 

La Tour Malakoff


Le système d'extraction nécessitant des installations très aériennes, une tour de type Malakoff d'inspiration allemande est bâtie entre 1872 et 1876 pour protéger le chevalement du puits Hottinguer et la machine d'extraction.
L'intérêt patrimonial de cette édifice est exprimé depuis la fin du 19ème siècle puisque des visites sont organisées et des mémoires rédigés.
De nos jours, cet ouvrage est reconnu comme un témoignage des plus importants de notre patrimoine industriel et des ouvrages lui sont consacrés.
Ce monument est classé aux Monuments Historiques et est l'objet de lourds travaux de rénovation.

 

XXe_-_Puits_Hottinguer_-_10

 

Mais, le gisement ne correspond pas aux attentes de Zulma Blanchet, puisque la houille n'est trouvée qu'à 618 mètres de profondeur le 17 novembre 1871 (soit 8 ans après le début de la prospection !!). L'extraction atmosphérique fut abandonnée vers 1884 et le puits fermé en 1936.
En 1910, une centrale électrique est adjointe au bâtiment monumental et permet d'alimenter en électricité les villages jusqu'à Autun et la Côte de Beaune (Meursault,Volnay et Pommard), ce, jusqu'en juin 1943.

 

02-Malakoff C